Cette femme donne des derniers jours damour aux orphelins

13 février 2020

Cori Salchert lui-même a fixé la tâche d'adopter des « soins palliatifs » et les bébés de prendre soin dans les derniers jours de sa courte vie pour eux.

Ils appellent cela la « Maison de l'espoir ». L'ancienne infirmière Cori Salchert et son mari Mark ont ​​un nom spécial pour leur maison - et c'est pas étonnant. Parce que depuis 2012 Cori lui-même a mis la tâche des bébés d'absorption qui sont malades incurables et des mourants et ont été rejetés par leurs familles. L'Américain a adopté les bébés malades à prendre soin avec amour dans les derniers jours de sa courte vie pour eux.

Cori et Mark, qui possèdent huit enfants de sa propre, a déclaré dans une interview accordée à « Today.com » son histoire en mouvement. Passion Coris et de l'amour pour les enfants ont commencé avec sa petite sœur Amie, comme Cori lui-même était encore très jeune. Amie était mentalement et physiquement restreint et vivaient dans un foyer pour enfants handicapés. Là, elle se sont échappés d'un jour et se sont noyés à l'âge de 11 ans dans un étang voisin. Cori n'a jamais pu comprendre pourquoi personne n'était là pour regarder après Amie.

Comme les adultes Cori a travaillé de nombreuses années comme infirmière et remarqué qu'il y vite qu'elle est attirée par la salle de maternité en particulier aux familles qui ont perdu un enfant avant ou peu de temps après la naissance. « Je vis nécessaire est de faire l'expérience de l'hôpital pour ces femmes moins traumatiques, comme je les traite avec sensibilité - plutôt que de chasser hors de la chambre parce que je me sentais mal à l'aise me », a déclaré Cori. Plus tard, elle a fondé «l'espoir après la perte de l'organisation, les familles qui doivent faire face à la mort de son bébé, l'espoir et offre un soutien.

En Août 2012, Cori reçoit un appel et est invité à prendre un bébé de deux semaines. La petite fille n'a pas de nom et personne ne se soucie d'eux. Ils sont venus aussi sans grande partie de leur cerveau au monde et vit dans une sorte de vigile. Les médecins ne croient pas qu'ils vont vivre longtemps. Mais les Salcherts veulent éviter que les petits on meurt seul à l'hôpital. Ils prennent donc la jeune fille et être baptisées Emmalynn. Le bébé a survécu 50 jours - mais il y a des beaux jours où elle a une maison et d'amour récupéré.

« Il y eut un soir , quand je savais que Emmalynn marchait lentement de nous » , dit Cori. « Toute la famille était à la maison et a pu tenir et baiser. Mon mari a tenu son contre sa poitrine, avec sa petite tête sous son menton et a chanté pour eux. Après tout, une grande partie était la famille dans le lit et que ma fille Charité et moi étions la réveiller. Je me blottis dans mon Emmalynn moelleux, peignoir chaud, elle tenait à ma poitrine et a chanté pour elle quand j'ai remarqué que les dernières minutes ne respirait pas. Je ne reculai et la regarda et vit que cette belle créature avait disparu. Elle a quitté le monde alors que mon rythme cardiaque arrêté. Elle n'a pas souffert, elle avait pas de douleur et elle était pas seul ".

Emmalynn laisse une telle impression sur Cori et sa famille pour être jeu égal avec l'idée d'inclure un autre bébé. En Octobre 2020, ils rencontrent le quatre mois Charlie. Charlie a subi des lésions cérébrales et selon les médecins en direct plus de deux ans. « Je l'ai déjà arrêté compter combien de fois nous avons dû faire revivre les petits », dit-Cori. Néanmoins, la mère prend soin depuis lors, avec amour autour du petit garçon. Comme avec Emmalynn ils veulent lui faire sa courte vie aussi belle que possible.

Et bien qu'il toujours une expérience douloureuse pour Cori, de perdre un bébé, alors elle veut continuer à occuper des orphelins dont la vie est beaucoup trop courte. « Il est un cadeau à faire partie de la vie de ces enfants, et d'avoir la possibilité de minimiser leurs souffrances pour nourrir eux et à l'amour », a déclaré Cori.

Cori dit: « Nous souffrons terriblement quand ces enfants meurent, mais nos cœurs sont comme des vitraux Les fenêtres sont assemblés à partir de verre brisé et ils sont les plus forts et plus belles parce qu'elles étaient autrefois brisées.. »